Saint Bernard à poil court

 

 

Origines et rôle

 

Le Saint-Bernard est fort probablement originaire de Suisse et descend de chiens amenés d’Asie par les envahisseurs romains. On l’associe au sauvetage de personnes en détresse dans le col du Grand-St-Bernard des Alpes suisses pendant plusieurs siècles. On les élève toujours dans le fameux hospice fondé par St-Bernard de Menthon, et plusieurs vies humaines ont été sauvées d’une mort certaine dans la neige par des sujets de cette race.

 

Aspect général

 

Chien vigoureux, de taille proportionnellement puissante, fort et très musclé, avec une tête puissante et une expression très intelligente. Chez le mâle qui possède un masque foncé, l’expression apparaît plus sévère mais jamais sans bienveillance.

 

Taille

 

Hauteur minimum à l’épaule : mâle, 70 cm (27 1/2 po); femelle, 65 cm (25 1/2 po). Celle-ci est plus délicate et moins solidement charpentée.

 

Robe et couleur

 

Pelage très dense, court, lisse, bien couché, résistant sans pour autant paraître rude au toucher. Cuisses quelque peu frangées. La queue a des poils plus longs et plus denses à la racine et ceux-ci deviennent plus courts en allant vers l’extrémité. Elle apparaît frangée sans vraiment l’être. Couleur : blanc avec du rouge ou rouge avec du blanc, le rouge en diverses nuances; taches tavelées de blanc. Les couleurs rouge et jaune-brun sont toutes aussi valables. Taches obligatoires : poitrine, pieds et bout de la queue blancs; bande nasale et collier blancs ou tache blanche à la nuque, ces dernières taches étant très souhaitables. Un St-Bernard ne peut jamais être de couleur unie ou sans taches blanches. Toutes les autres couleurs sont répréhensibles, à l’exception de taches noires à la face (masque) et aux oreilles. On fait la distinction entre les sujets à manteau et à taches réparties.

 

Tête

 

Comme le reste du corps, très puissante et imposante. Crâne : large, légèrement arqué avec des côtés courbant gracieusement pour rejoindre des os de joues hauts et très développés. Occiput modérément développé. Arcades sourcilières très développées et formant presque un angle droit avec l’axe horizontal de la tête. Fortement marqué entre les yeux et commençant à la base du museau, un sillon parcourt tout le crâne. Il est très marqué sur sa première moitié et disparaît graduellement en direction de la base de l’occiput. Les lignes sur les côtés de la tête divergent considérablement du coin externe des yeux en direction de l’arrière de la tête. La peau du front, au-dessus des yeux, forme des rides nettes, plus ou moins prononcées, qui convergent vers le sillon. Lorsque le chien est en action, elles sont plus visibles sans toutefois donner une apparence de morosité. Les rides trop développées ne sont pas souhaitables. La pente du crâne au museau est soudaine et plutôt accentuée. Museau : court et droit avec une profondeur à sa base supérieure à sa longueur. La base du museau doit être plus grande que sa longueur. Elle n’est pas arquée mais droite; chez certains sujets, elle peut être interrompue. Une dépression plutôt large et bien marquée s’étend de la base du museau, sur toute sa longueur, jusqu’à la truffe. Truffe très forte, large avec narines bien ouvertes et, comme les lèvres, toujours noire. Gueule : babines supérieures très développées, pas bien découpées, mais décrivant une belle courbe à la limite inférieure et légèrement pendantes. Babines inférieures pas trop pendantes. Dents saines et fortes, se rencontrant en ciseaux ou à égalité, la rencontre en ciseaux étant préférable. Le prognathisme inférieur parfois rencontré chez les bons sujets n’est pas souhaitable. Le prognathisme supérieur constitue un défaut. Un palais noir est souhaitable. Yeux placés plus à l’avant que sur les côtés, de grandeur moyenne, brun foncé, expression intelligente et bonne, modérément enfoncés. En règle générale, la paupière inférieure ne se ferme pas complètement et, le cas échéant, forme un pli oblique en direction du coin intérieur de l’oeil. Les paupières qui sont trop tombantes et qui laissent paraître les glandes lacrymales ou une conjonctive très épaisse et rouge ainsi que les yeux pâles sont répréhensibles. Oreilles de grandeur moyenne, attachées assez haut, avec un muscle très développé à la base. Elles sont légèrement détachées de la tête à la base puis tombent avec un pli soudain sur le côté pour se coller à la tête sans tourner. Lobe tendre formant un triangle arrondi; il est légèrement allongé à la pointe, le bord antérieur reposant fermement contre la tête et le bord postérieur pouvant être quelque peu dégagé de celle-ci, notamment lorsque le chien est à l’attention. Les oreilles mal attachées qui à la base collent immédiatement à la tête, donnent au crâne un extérieur ovale et pas assez marqué tandis que les oreilles à base très développée lui donnent un aspect plus carré, plus large et beaucoup plus expressif.

 

Cou

 

Attaché haut, très puissant et porté droit lorsque le chien est en action. Autrement, il est à l’horizontale ou légèrement sous l’horizontale. La jonction de la tête et du cou est nettement marquée d’une indentation. Nuque très musclée et arrondie sur les côtés, ce qui fait paraître le cou plutôt court. Fanons à la gorge et au cou bien prononcés; les fanons très développés ne sont toutefois pas souhaitables.

 

Membres antérieurs

 

Épaules à l’oblique et larges, très musclées et puissantes. Avant-bras très puissants et extrêmement musclés. Pattes droites et fortes.

 

Corps

 

Garrot très prononcé. Dos très large, parfaitement droit jusqu’aux hanches; de là, doucement incliné jusqu’à la croupe et se joignant légèrement à la racine de la queue. Poitrine très bien arquée, modérément profonde, n’atteignant pas le dessous des coudes. Ventre bien dégagé de la section du rein puissant, quelque peu relevé.

 

Membres postérieurs

 

Bien développés. Pattes très musclées. Jarrets à angulation modérée. Ergots non souhaitables; s’ils sont présents, ils ne doivent pas gêner la démarche. Pieds larges, avec de forts doigts modérément fermés et avec des jointures plutôt relevées. Les soi-disants ergots qui surviennent parfois sur la face interne de la patte sont des orteils mal développés. Ils ne sont d’aucune utilité et les juges n’en tiennent pas compte dans leur évaluation du sujet. On peut les éliminer par chirurgie.

 

Queue

 

Large et puissante à son départ de la croupe, la queue est longue, très lourde et se termine par une pointe ferme. Elle tombe droite au repos; quelque peu relevée légèrement à son tiers inférieur, cela n’est pas considéré un défaut. Chez plusieurs sujets, elle est portée avec le bout un peu recourbé et pend donc en forme de ƒ. En action, tous les chiens portent leur queue plus ou moins recourbée vers le haut. Toutefois, elle ne peut être portée trop droite et jamais enroulée au-dessus du dos. Il est préférable d’avoir une légère courbure à l’extrémité.

 

Défauts

 

Toute variante par rapport au standard constitue un défaut. Par exemple : dos de carpe ou dos trop long; jarrets trop fléchis, membres postérieurs droits, poils raides entre les orteils, coudes vers l’extérieur, jarrets de vache et paturons faibles.

 

St-Bernard à poil long

 

En tout point identique au précédent à l’exception du pelage qui n’est pas court mais de longueur moyenne, plat à légèrement ondulé, jamais bouclé ni frisé. Habituellement, sur le dos, notamment des hanches à la croupe, le poil est plus ondulé, condition en passant qui paraît à un faible degré chez le chien à poil court. La queue est très fournie de poils de longueur moyenne. Les poils bouclés ou frisés sur la queue sont répréhensibles. Une queue frangée ou comportant des poils dégagés constitue un défaut. La face et les oreilles sont couvertes de poils doux et courts; la présence de poils plus longs à la base des oreilles est admise. Les pattes antérieures ne sont que légèrement frangées; cuisses très fournies.

 

 

                            Source: Club Canin Canadien                                                                                  

Short-Haired St Bernard

 

Origin and Purpose

 

The St. Bernard likely originated in Switzerland from dogs brought back from Asia by conquering Roman  armies. They have been connected with rescue work in the Great St. Bernard Pass in the Swiss Alps for several centuries. They are still bred in the famous Hospice founded by St.Bernard de Menthon, and many people have been saved from death in the snow by representatives of the breed.

 

 

General Appearance

 

Powerful, proportionately tall figure, strong and muscular in every part, with powerful head and most intelligent expression. In dogs with a dark mask the expression appears more stern, but never ill-natured.

 

 

Size

 

Height at shoulder of the dog ought to be 27-1/2 inches (70 cm) minimum, of the bitch 25-1/2 inches (65 cm). Female animals throughout are of a more delicate and finer build.

 

Coat and Colour

 

Coat very dense, short-haired (stockhaarig), lying smooth, tough, without however feeling rough to the touch. The thighs are slightly bushy. The tail at the root has longer and denser hair which gradually becomes shorter towards the tip. The tail appears bushy, not forming a flag. Colour white with red or red with white, the red in its various shades; brindle patches with white markings. The colours red and brown-yellow are of entirely equal value. Necessary markings are: white chest, feet and tip of tail, nose band, collar or spot on the nape; the latter blaze are very desirable. Never of one colour or without white. Faulty are all other colours, except the favourite dark shadings on the head (mask) and ears. One distinguishes between mantle dogs and splash-coated dogs.

 

 

Head

 

Like the whole body, very powerful and imposing. Skull: the massive skull is wide, slightly arched and the sides slope in a gentle curve into the very strongly developed, high cheek bones. Occiput only moderately developed. The supra orbital ridge is very strongly developed and forms nearly a right angle with the horizontal axis of the head. Deeply imbedded between the eyes and starting at the root of the muzzle, a furrow runs over the whole skull. It is strongly marked in the first half, gradually disappearing towards the base of the occiput. The lines at the sides of the head diverge considerably from the outer corner of the eyes towards the back of the head. The skin of the forehead, above the eyes, forms rather noticeable wrinkles, more or less pronounced, which converge toward the furrow. Especially when the dog is in action, the wrinkles are more visible without in the least giving the impression of morosity. Too strongly developed wrinkles are not desired. The slope from the skull to the muzzle is sudden and rather steep. Muzzle: The muzzle is short, does not taper, and the vertical depth at the root of the muzzle must be greater than the length of the muzzle. The bridge of the muzzle is not arched, but straight; in some dogs, occasionally, slightly broken. A rather wide, well marked, shallow furrow runs from the root of the muzzle over the entire bridge of the muzzle to the nose. Nose: (Schwamm) very substantial, broad, with wide open nostrils and, like the lips, always black. Mouth: The flews of the upper jaw are strongly developed, not sharply cut, but turning in a beautiful curve into the lower edge, and slightly overhanging. The flews of the lower jaw must not be deeply pendant. Theteeth should be sound and strong and should meet in either a scissors or an even bite, the scissors bite being preferable. The undershot bite although sometimes found with good specimens is not desirable. The overshot bite is a fault. A black roof to the mouth is desirable. Eyes set more to the front than the sides, are of medium size, dark brown, with intelligent, friendly expression, set moderately deep. The lower eyelids, as a rule, do not close completely and, if that is the case, form an angular wrinkle towards the inner corner of the eye. Eyelids which are too deeply pendant and show conspicuously the lachrymal glands, or a very red, thick haw, and eyes that are too light, are objectionable.Ears of medium size, rather high set, with very strongly developed burr (Muschel) at the base. They stand slightly away from the head at the base, then drop with a sharp bend to the side and cling to the head without a turn. The flap is tender and forms a rounded triangle, slightly elongated towards the point, the front edge lying firmly to the head, whereas the back edge may stand somewhat away from the head, especially when the dog is at attention. Lightly set ears, which at the base immediately cling to the head, give it an oval and too little marked exterior, whereas a strongly developed base gives the skull a squarer, broader and much more expressive appearance.

 

 

 

 

Neck

 

Set high, very strong and in action, is carried erect. Otherwise horizontally or slightly downward. The junction of head and neck is distinctly marked by an indentation. The nape of the neck is very muscular and rounded at the sides which makes the neck appear rather short. The dewlap of throat and neck is well pronounced; too strong development, however, is not desirable.

 

 

 

Forequarters

 

Shoulders sloping and broad, very muscular and powerful. Forearms very powerful and extraordinarily muscular. Forelegs straight, strong.

 

Body

 

The withers are strongly pronounced. The back very broad, perfectly straight as far as the haunches, from there gently sloping to the rump, and merging imperceptibly into the root of the tail. Chest very well arched, moderately deep, not reaching below the elbows. Belly distinctly set off from the very powerful loin section, only a little drawn up.

 

 

Hindquarters

 

Well developed. Legs very muscular. Hocks of moderate angulation. Dewclaws are not desired; if present, they must not obstruct gait. Feet broad, with strong toes, moderately closed, and with rather high knuckles. The so-called dewclaws which sometimes occur on the inside of the hind legs are imperfectly developed toes. They are of no use to the dog and are not taken into consideration in judging. They may be removed by surgery.

 

 

Tail

 

Starting broad and powerful, directly from the rump is long, very heavy, ending in a powerful tip. In repose, it hangs straight down, turning gently upwards in the lower third only, which is not considered a fault. In a great many specimens, the tail is carried with the end slightly bent and therefore hangs down in the shape of an “f ”. In action, all dogs carry the tail more or less turned upwards. However, it may not be carried too erect or by any means rolled over the back. A slight curling of the tip is sooner admissible.

 

 

Faults

 

Considered as faults are all deviations from the standards, as for instance a sway back, and a disproportionately long back, hocks too much bent, straight hindquarters, upward growing hair in spaces between the toes, out at elbows, cow-hocks, and weak pasterns.

 

Long-Haired St Bernard

 

The Long-Haired variety completely resembles the Short-Haired variety except for the coat which is not short-haired (stockhaarig) but of medium length, plain to slightly wavy, never rolled or curly and not shaggy either. Usually, on the back, especially from the region of the haunches to the rump, the hair is more wavy, a condition, by the way, that is slightly indicated in the short-haired dogs. The tail is bushy dense with hair of moderate length. Rolled or curly hair on the tail is not desirable. A tail with parted hair, or a flag tail, is faulty. Face and ears are covered with short and soft hair; longer hair at the base of the ear is permissible. Forelegs only slightly feathered; thighs very bushy.

NAPOLEO

ST BERNARDS

 REG'D

Dedicated to pure-bred Saint-bernards since 1991.

 

Dévoué à l'élevage de Saint-bernards pure race depuis 1991.

Denis Gros-Louis
napoleosaints@hotmail.com
(418) 928-1460
Québec  -  Canada

  • Wix Facebook page
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now